Justin Trudeau dit que c’est sa vie passée de « privilégié » qui l’a empêché de voir à quel point arborer un « blackface » était offensant. Le chef libéral affirme aussi que ses contacts avec la communauté multiethnique de son comté de Papineau ont influencé son éducation depuis sa jeunesse dorée.(Le Devoir)

LES RÉACTIONS DE LA COMMUNAUTÉ NOIRE DE MONTRÉAL!

Emmanuel Dubourg – Députe de Bourassa

Hier soir, M. Justin Trudeau m’a téléphoné personnellement pour me parler de cette erreur qu’il a commise, il y a 20 ans. Comme il l’a fait devant le pays entier, M. Trudeau a pleinement assumé la responsabilité de ses gestes. 
Je suis satisfait de sa réaction humaine et sincère. 
Je connais M. Trudeau avant même qu’il ne saute dans l’arène politique. Je l’ai toujours connu comme un allié des communautés noires. J’ai de nombreuses fois, salué son travail acharné contre le racisme et toutes les autres formes de discrimination. 
Choisissons d’avancer. 

LA LIGUE DES NOIRS DU QUÉBEC!

Une Tempête dans un verre d’eau la Ligue des Noirs du Québec reconnait la différence d’opinion de certaines personnes quand ils utilisent le visage noir. L’action de Justin Trudeau et du Gouvernement du Canada démontre sa sensibilité pour les peines de toutes les communautés.Sans entrer dans les détails même les gens de notre communauté y compris Normand Brathwaite s’est déguisé en Black face. Ceux qui critiquent le Premier ministre Justin Trudeau nagent dans un bassin d’hypocrisie car ils n’ont rien fait pour promouvoir l’intérêt de la communauté noire et culturelle. Justin Trudeau a démontré l’importance de la diversité et de l’inclusion dans l’ensemble du Canada et ça reflète la composition de son gouvernement et son action.La Ligue des Noirs du Québec invite le Premier ministre de ne plus répondre aux questions car pour nous il ne devrait pas faire des excuses. Moi-même je me suis déguisé pour jouer le rôle de Jules César dans la pièce de Shakespeare. Pour nous ce débat est une tempête dans un verre d’eau(Bull).

Pour le moins, cette histoire servira de leçon, pense Will Prosper.

will croit que la société doit réfléchir sur les manières de cibler le racisme en 2019. « Parfois, on veut beaucoup plus défendre le fait qu’une personne n’est pas raciste, plutôt que de comprendre pourquoi [son action] est raciste. »

La publication des images du « brownface » de Justin Trudeau lui a rappelé des souvenirs, un peu comme ça a été le cas pour Jagmeet Singh, le chef du NPD. Will Prosper se souvient que, durant son enfance, il a vu des gens se déguiser de « certaines façons », notamment à l’Halloween. « Je savais que ça avait un impact sur moi, mais je n’étais pas capable de mettre les mots sur ce que c’était. Quand on regarde en 2001 [..], je ne pense pas que dans le discours populaire, les gens étaient conscients de l’impact que ces déguisements pouvaient avoir chez certaines personnes. »

*Radio canada

Total Page Visits: 1147 - Today Page Visits: 1