Le premier EP de Woo, Moods of a Cancer, sorti en juin autour de son anniversaire, joue sur la chaîne stéréo de la voiture. Il est agréable dedans s’asseoir dans un véhicule de luxe climatisé et d’écouter.

Le EP propose une gamme de jams ludiques, accrocheurs et sexy, dont “Trap Phone”, “Make It Last” et “Unattainable”, qui raviront à la fois les traditionalistes et les modernistes. Ensuite, il y a des interludes incorporant le personnage en ligne scandaleux de Woo: “Zozo Rendez-vous” (“zozo” est Kreyol pour Dick) et “No Wig”, une déclaration amusante selon laquelle les prétendants devraient accepter soit son chauve, soit pas du tout. Mais une vedette qui est prête à lancer Woo dans une stratosphère plus large est une chanson qu’elle a co-écrite intitulée “Vacation”. La chanson, une fusion culturelle de pop pop teintée de dancehall, de kompa traditionnel, de musique de danse basée à Méringue et de R & B, possède de manière innée l’énergie d’un hit. Woo chante en kreyol (l’orthographe américanisée est “créole”) et en anglais sur un titre entraînant, qui invite les auditeurs de tous les horizons à “faire la fête comme des Haïtiens”. La façon dont “vacances” sonne et se sent n’est pas un hasard. La formule de la piste a été largement élaborée par Shaft, fondateur de KSR Records et co-auteur de “Bodak Yellow” de Cardi B. Tu te souviens quand cette chanson était partout? À New York, des soirées publiques et spontanées rassemblant tout le monde, qu’elles soient noires ou blanches, jeunes ou âgées, riches ou pauvres, ont éclaté à tout moment. “Vacances” se sent comme ça.

Total Page Visits: 715 - Today Page Visits: 1