Ce vendredi 11 octobre à 20h00 sera le retour officiel en basketball D1 Masculin pour le Collège Ahuntsic.

c’est toute une fierté pour Coach Watson Henry et son groupe d’entraîneur d’enfin voir ce jour!

Il a publié un message sur facebook pour remercier toute son équipe < Le programme D1 en basketball Masculin du Collège Ahuntsic est OFFICIELLEMENT DE RETOUR!!! J’aimerais remercier Etser Sauce Dorélien de ERA league, Coach Mario Joseph des Citadins de l’Uqam et Coach Rastko Popovic des Stingers de Concordia de nous avoir permis d’avoir 3 Scrimmages en 3 soirs. Je suis reconnaissant envers vous de nous avoir permis de vivre cette expérience.

Le 11 Octobre prochain à 20:00 Au Collège Ahuntsic se tiendra notre PARTIE D’OUVERTURE vs le Collège de Champlain… LETS PACK THE HOUSE>.

COACH D Q’s & A’s avec Coach Pierre-Watson Henry

Q’s & A’s avec Coach Pierre-Watson Henry, entraîneur-chef masculin au Collège Ahuntsic & fondateur de l’association de basketball Born Again.

Coach D: Wawaaaaaaaaaaa!

Wawa: Yessss le jeune!

Coach D: What’s up? Tu sonnes fatigué!

Wawa: Ah! Tu sais!

Coach D: GRIND!

Wawa: ‘Faut travailler dans la vie! Tu reçois rien quand tu travailles pas!

Coach D: Real talk! Anyways! Let’s start!?

Wawa: Parfait! Je vais essayer de répondre du mieux que je peux.

1- Quelle position préférais-tu avoir comme joueur dominant dans ton équipe? Un point-guard ou un center?

Un point-guard! Ça toujours été dit qu’un PG est l’extension du coach sur le terrain, c’est automatiquement un leader! Avoir un center dominant sans un bon PG pour lui donner la balle fera en sorte qu’il ne sera pas totalement efficace donc d’après moi c’est toujours mieux d’avoir un PG pour mener son équipe.

2- Une machine offensive ou une défense suffocante?

Defensive team! Je suis un defensive coach! Tu peux marquer beaucoup de points mais si tu te fais aussi marquer beaucoup tu ne gagneras jamais de championnats! Defense wins championship. T’as remarqué cette fin de semaine? Les Broncos n’ont pas gagnés à cause de leur offense mais bien à cause de leur défense… Defense wins championship!

3- Quelle sera votre plus grand challenge cette saison pour toi et pour ton équipe?

Le plus grand challenge pour nous cette saison…? Mmmm… Ont aspirent aux grands honneurs cette année. Avec l’équipe qu’on a, avec le travail qu’on a mit, on veut un championnat provincial! Ça va être dure car la conférence est très balancée et elle contient de très bonnes équipes comme Outaouais, Montmo & Dawson, ce sont de très bonnes équipes et elles sont très bien « coachées »! Ça va être à nous de rester focus et de jouer à la hauteur de notre talent jusqu’à la fin de la saison, ça ne sera pas facile mais ont pensent qu’on a ce qu’il faut pour atteindre nos objectifs.

4- Comment prépares-tu tes joueurs avant une game de saison « normale » versus une « grosse » game… En fait, y-a-t-il une différence pour toi?

Sincèrement, il ne devrait pas avoir de différence car il faut toujours être prêt à la compétition. C’est pas l’équipe qui doit déterminer notre façon de jouer, on a une philosophie, on a notre façon de jouer et on veut la garder peu-importe l’équipe à laquelle on fait face. Je dis toujours à mes joueurs que peu-importe contre quelle équipe ont jouent, l’éthique de travaille doit demeurer la même!

5- The perfect starting 5?

1) Un PG, un leader qui peut bien « manage » le jeu, faire le moins de turnovers possible, être capable de dicter les gars sur le terrain, être un bon leader par sa façon de jouer et de se comporter;

2) Un pure shooter;

3) Quelqu’un d’intense surtout en défense, un « bulldog » comme j’aime bien le dire;

4) Un 4 qui est capable de shooter et quand même capable de dribbler & d’attaquer;

5) Un big qui est capable de faire autres choses que de juste mettre la balle en dedans lorsqu’il est proche du panier, il faut qu’il soit assez mobile.

6- Proudest moment as a coach?

Sur l’aspect basketball, dans mes années à Père-Marquette j’avais prit une équipe de filles, des benjamines. Je les ai fais jouer cadettes au lieu de benjamines, je suis monté avec elles, je les ai gardé 4 ans. Nous n’avons pas gagnés de championnat mais c’est de voir de l’évolution de ces filles-là, d’où je les ai prit, du benjamine B et les faire jouer cadette A, après cadette AA ensuite juvénile AA. C’était des bons moments, oui nous avons subi des défaites crèves-coeur mais de voir l’évolution des filles, j’en suis plus que fier!

7- Pourquoi et comment as-tu commencé à coacher?

En fait, je ne m’étais jamais vu comme coach, ce qui est arrivé c’est que j’ai été recruté pour jouer au football américain à Vanier mais malheureusement je me suis blessé au genou au training camp, une blessure assez grave qui faisant en sorte que je ne pouvais pas rejouer et aussi j’avais un peu peur car j’avais déjà subi une opération au genou. À cette époque j’étais un peu déprimé. Un jour, j’étais au parc et je « shootais », un prof d’éduc m’a vu et m’observait. À un moment donné, il s’est approché et il m’a dit: <<Depuis tantôt je te vois shooter et t’es pas mal bon! Ont cherchent des coaches ici.>> Je n’avais jamais vraiment pensé à ça mais j’ai répondu: « Ok, je vais aller voir. » J’avais 18 ans à l’époque et j’ai « coaché » le juvénile. D’année en année l’amour du coaching est venu mais avant ça je n’avais jamais vraiment pensé à coacher. C’était dans le moment le plus difficile de ma vie et depuis je suis embarqué dans le train et je coach encore aujourd’hui!

8- Que recherches-tu chez un joueur que tu recrutes? Peu-importe sa position.

Quelqu’un d’engager, quelqu’un capable de respecter ses engagements, quelqu’un qui va venir et qui va terminer. Je veux un étudiant, oui un baller mais il faut que l’école l’intéresse! Quelqu’un qui ne va pas juste te laisser tomber au courant de la saison.

9- Quelle est ton parcours en tant que coach de basketball?

J’ai commencé en 1997 à Père Marquette, j’ai « coaché » le cadet & le juvénile et en même temps je coachais au YMCA du Parc avec un mentor que j’avais, Brian Alexander, c’est lui qui m’a vraiment donné la piqure du coaching, j’ai « coaché » les gars & les filles du benjamin au juvénile ensuite j’ai « coaché » à Georges-Vanier (Montréal) le cadet & le juvénile féminin. J’ai aussi « coaché » à Lucien-Pagé comme assistant coach et comme head coach, j’ai « coaché » du division 1 collégial comme assistant de coach Ralph Olin et après la dissolution de l’équipe masculine en division 1, j’ai eu la chance d’être approché pour le poste d’entraîneur chef en division 2 et me voici encore aujourd’hui au même poste!

10- Aspires-tu à ramener ce programme en division 1?

C’est sûre! En acceptant la job c’était mon but premier! Ahuntsic avait une mauvaise réputation je voulais donc ramener Ahunstic sur la map! Après la dissolution de l’équipe ça m’avait fait mal car le nouveau coaching staff on a pas vraiment eu la chance de se faire valloir puisque notre aventure n’a même pas durée 6 mois donc oui c’est un challenge personnel de montrer que je suis capable de ramener Ahuntsic sur la map et après 3 saisons je pense avoir fait une bonne job surtout au niveau académique! C’était mon plus grand challenge et on le relève année après année donc oui pour les raisons auxquelles Ahuntsic est descendu en D2 je crois qu’il n’y a pu de raison pour Ahuntsic de ne pas remonter en D1.

11- En date d’aujourd’hui qu’est-ce que le coaching pour toi?

Je coach pour aider les jeunes! Les jeunes ont besoin de modèle. Moi mon slogan c’est play hard, play smart, play together & have fun.

– Play Hard | Tu donnes tout ce que tu as sur le terrain! You play hard mais de la même manière que tu te donnes sur le terrain c’est de la même manière que tu vas être capable de le faire dans tes travaux scolaires et dans la vie de tout les jours! Je ne veux pas que mes joueurs soient reconnus pour être des paresseux mais des travaillants qui donnent tout ce qu’ils ont in and off the court;

– Play Smart | Faire le moins de turnovers, prendre les bonnes décisions. Je veux aussi que dans la vie mes joueurs prennent de bonnes décisions. Tu ne peux pas me dire que tu étudies à l’école et tu fais des choses dans la rue qui pourraient te faire avoir un cassier judiciaire, ça c’est pas smart et ce ne sont pas de bonnes décisions! Je veux vraiment aider les jeunes en ce sens;

– Play Together | Être uni sur le terrain et travailler en équipe! Dans la vie vas chercher l’aide que t’as besoin pour réussir, s’il faut que tu ait un tuteur, s’il faut que tu demandes de l’aide à quelqu’un alors demande de l’aide! Fais tout ce qui est en ton pouvoir afin de réussir, tu ne peux pas gagner seul sur le terrain et dans la vie non plus! On a tous besoin de quelqu’un qui va nous aider à accomplir nos rêves;

– Have Fun | Dans le futur avec ta femme, tes enfants, etc… à cause des bons choix que tu as fait, à cause du travail que tu as mit, c’est sur que tu vas récolter à long terme. Moi mon slogan va avec la vie de tout les jours, je veux donner à mes joueurs! Si un joueur a joué pour moi et qu’il n’a pas ces caractéristiques là alors t’as pas vraiment joué pour moi! Je suis constamment après mes joueurs, quand il faut que je te reprends je te reprends. Je vais tout faire en mon pouvoir pour que tu réussisses ta vie!

12- Quel conseil donnerais-tu à des jeunes coaches qui font leur début et/ou qui aspirent à coacher?

D’être premièrement un modèle, de te voir comme un modèle! Moi à mes débuts, j’avais 18 ans et je vivais des moments difficiles donc il y a des erreurs que j’ai fais comme jeune coach. Quand je retourne en arrière, je réalise que j’aurais peut-être pas dû agir de cette façon là. Il faut toujours savoir que les jeunes nous voient comme des modèles donc on peut pas leur donner de mauvais conseils même lorsqu’ils pourraient avoir « raisons » et avoir certaines réactions, il faut leur dire les bonnes choses car au-delà des championnats, des médailles, des trophées, ces jeunes là ont besoin d’être guidés dans la bonne voie et ils ont besoin de savoir qu’il doivent travailler fort et se battre pour ce qu’ils veulent! Que si tu veux avoir une belle maison demain alors étudies! Tu veux une belle famille demain? Alors respecte l’homme et respecte la femme. Il va falloir que tu apprennes à être discipliné… Tout ça va au-delà du basketball! Les coaches sont souvent mentionnés avant les parents, avant les professeurs. Ceux qui on eu le plus d’influence dans ma vie sont mes coaches de basketball. Aussi de prendre soin de leur famille, tu dois en tant que jeune coach t’assurer de donner les bonnes valeurs à ces jeunes là! Toujours rester humble & reconnaissant!

Coach D: C’est tout pour moi! Wawa! Merci beaucoup pour ce temps! Mais juste avant de te quitter peux-tu me parler brièvement de la conférence que tu vas donner ce Vendredi à la MCC de Montréal-Nord à 17h00 dans le cadre du mois de l’histoire des Noirs?

Wawa: Je vais parler des athlètes noirs comme Michael Jordan & Pele mais vraiment moi je vais honorer des gens de notre communauté à Montréal. Yves Jr. Ulysse sera avec moi, Ralph Olin, ça ce sont des gens que je veux honorer. D’où est-ce qu’ils sont sorties, leur implication, etc… C’est à saveur personnel que je vais honorer des gens de mon entourage, de notre communauté pour leur travail!

Coach D: Wawa! Merci encore

@ source: coachdosmann

Total Page Visits: 1409 - Today Page Visits: 1