C’etait tout un spectacle que nous avons eu ce vendredi à Montréal Nord.

La politique était au Menu, passant par la province, la ville et l’arrondissement.Il ne manquait que le tapis rouge mais les journalistes étaient présent pour le décor.

Le Dr Horacio Arruda est venu annoncer le déploiement d’une stratégie de dépistage massif dans la grande région métropolitaine dans le but d’endiguer la pandémie de COVID-19 dans la zone chaude du Québec.        

Wiel Prosper de Hoodstock.

“Vous voulez savoir c’est quoi ne pas peser lourd dans la balance…

Ça fait plus d’un mois que je me bats avec d’autres pour rendre la Maison de la Culture et Communautaire de Montréal-Nord accessible pour lutter contre la fracture numérique. Afin d’ouvrir de manière sécuritaire les lieux pour donner accès aux citoyen-ne-s qui sont privés du numérique, soit pour des mesures gouvernementales liés àl’emploi, l’éducation des enfants, l’information, etc. Nous avons même discuté d’un plan pour rendre le stationnement accessible sous des abris. En plus, on voulait y avoir des intervenant-e-s présents pour aider avec des enjeux liés à l’emploi, l’immigration ou toute autres questions. Coup sur coup, c’était non pour si, non pour cela. Tous ces refus se faisaient en sachant fort bien que cela avait des conséquences sur notre population, mais c’est ce que certains devraient appeler des DOMMAGES COLLATÉRAUX du coronavirus. En même temps je voyais que nous étions capables d’ouvrir la grande bibliothèque de Montréal aux plus vulnérables, bravo et c’est tant mieux. Pourtant, pour nous la MCC, le « lieu » des citoyen-ne-s nous étaient toujours inaccessibles.  

Aujourd’hui en voyant la conférence de presse d’Horracio Arruda, la Députée Rouleau et d’autres politicen-ne-s dans c’est même lieu, c’est-à-dire dans la même MCC, ce lieu qui est toujours interdit pour nos citoyen-ne-s et était soudainement ouvert à d’autres.  

Vous n’avez pas idée à quel point le sentiment de ne rien valoir aux yeux du monde, ce même sentiment que j’avais quand j’étais ti-moun (enfant) en grandissant dans ce quartier, m’a frappé de nouveau comme une tonne de brique. Ce même sentiment qui confirme notre valeur aux yeux de certain-e-s, mais qui confirme surtout pourquoi nous en sommes là à Mtl-Nord.
Le pire, c’est que je n’en veux même pas a certain-e-s politicien-ne-s, vous voulez que je m’attende à quoi, après tant d’années…

Si nous sommes au front à prendre des risques, tel distribuer des kits sanitaires dans la rue et commerces, à proposer des pistes de solutions, à faire une levée de fond populaire, à collaborer avec des organismes terrain à sensibiliser et mobiliser autant de monde.  
Tout cela bénévolement, certain appellerai ça de la folie… d’autres diraient avec plus de clarté nous sommes tout ce que nous avons, pour ne pas dire, ce que nous avons de mieux. 

Je lève mon chapeau à tous les gens qui font un travail extraordinaire dans l’ombre dans cette lutte, peut importe la façon, one luv!!

P.S. Si j’ai heurté des gens je m’en excuse, tel n’était pas le but. J’imagine que tout le monde doit apprendre à vivre avec des dommages collatéraux.”

Mélissa François de Radio canada.

“Certains acteurs critiquent de façon agressive le travail des médias dans la crise qui secoue notamment le secteur de Montréal-Nord. C’est votre droit. Sachez que vos critiques trouvent écho au sein de la population. Aujourd’hui, j’étais déployée dans le secteur. En plein direct, je me suis fait traiter de s***** et d’une série d’injure ordurière, deux fois plutôt qu’une par une dame d’origine haïtienne. Pas de problème, cela fait partie de mon travail. Toutefois, j’aimerais porter à votre attention que cette attitude n’aide en rien la crise que nous traversons. Soyez assurés que mes collègues des salles de rédaction, tous réseaux confondus, sont très sensibles aux réalités que nous rencontrons sur le terrain, y compris à Montréal-Nord. J’avais envie de vous partager cette vidéo de ma mère lors de mon premier voyage en Haïti. À peine descendue de l’avion, elle dansait à l’aéroport. Ce qu’on ne voit pas, c’est que moi aussi je dansais.”

video: https://www.facebook.com/melissa.francois.98/videos/10163652188015473/

Total Page Visits: 561 - Today Page Visits: 1