Dans la dernière édition de Basketball Central, les joueurs canadiens de la NBA ont encore plus brillé.

Cette fois, l’accent a été mis sur certains des talents émergents du pays. L’animateur Brady Fay a posé une question intéressante aux panélistes Michael Grange, de Sportsnet, et Jason Thom, de la meilleure organisation canadienne de dépistage dans les écoles secondaires North Pole Hoops: quels joueurs de la NBA ou joueurs de balles émergents qui n’ont pas encore atteint la ligue si nous gardons tous nos yeux sur? De plus, l’épisode a mis en lumière le talent provenant du Québec. “Au lieu de choisir un seul nom, la chose que je veux vraiment mettre sur le radar de tout le monde, c’est que la province de Québec va vraiment dominer les choses pour le basket-ball canadien dans un avenir proche”, a déclaré Thom à propos des perspectives d’école secondaire du pays. «Il y a de grands noms comme un Bennedict Mathurin, qui va en Arizona, Jefferson Koulibaly, dans l’État de Washington – il a dirigé le Canada en marquant l’an dernier à travers le pays – Olivier-Maxence Prosper va à Clemson, puis je pense que le vrai grand nom car c’est Karim Mane en ce moment.

«Il a 20 ans et vient du Québec. Ils ont une formation différente là-bas, donc il pourrait dès maintenant entrer dans le repêchage de la NBA – il attend de voir s’il peut obtenir une garantie de premier tour – il pourrait suivre la voie professionnelle de la G League ou il pourrait toujours aller à la NCAA à 20 ans dans sa première année. Tom Izzo a été à plusieurs reprises au Québec pour voir cet enfant, donc il semble que l’État du Michigan soit prêt pour lui, et c’est juste à lui de décider dans quelle direction il veut aller. »

Cette explosion de talents du Québec ne se limite pas aux rangs juniors non plus. En NBA, il y a un Montréalais qui fait tourner les têtes aussi. “Nous devons lancer un chapeau à Brandon Clarke qui est né à Vancouver, a grandi en Arizona. Il pourrait être la recrue de l’année s’il n’y avait pas eu Ja Morant », a déclaré Grange. “Mais je pense que juste un cran en dessous, vous devez regarder le Luguentz Dort, qui est de Montréal, s’est frayé un chemin dans l’alignement de départ de l’OKC sur un accord à double sens et est déjà un défenseur d’élite de la NBA.” Dort n’a pas été repêché lors du repêchage de la NBA 2019 après une année exceptionnelle à Arizona State qui lui a valu une moyenne de 16,1 points par match et a été nommé recrue de l’année Pac-12. Il a signé un accord bidirectionnel avec le Thunder d’Oklahoma City peu de temps après le repêchage, mais a rapidement impressionné l’entraîneur-chef Billy Donovan à tel point qu’il est devenu un incontournable de la formation de départ de l’équipe avant la suspension de la saison NBA. L’avenir du basketball canadien s’annonce très prometteur et il semble que le Québec sera bientôt en tête.

source : Sportnet.ca

Total Page Visits: 725 - Today Page Visits: 1