Après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans la série, les Canadiens ont forcé la tenue d’un septième et ultime match ce soir

TORONTO – Les Canadiens ont une excellente occasion de jouer les trouble-fêtes, lundi soir au Scotiabank Arena, et d’envoyer les Maple Leafs en vacances.

Voici tout ce que vous devez savoir avant le match numéro sept:

Les Canadiens ont évité l’élimination pour un deuxième match de suite samedi en l’emportant par la marque de 3-2 en prolongation devant leurs fidèles partisans au Centre Bell. La troupe de Dominique Ducharme a échappé une avance de deux buts en troisième période avant que Jesperi Kotkaniemi joue les héros avec 4min45s à faire à la prolongation. Corey Perry et Tyler Toffoli ont tous deux inscrit des buts en avantage numérique pour Montréal lors du temps réglementaire tandis que le gardien Carey Price a réalisé une performance exceptionnelle de 41 arrêts. Le but de Kotkaniemi, qui a sauvé la saison, a été la conclusion parfaite d’une soirée au Centre Bell alors que les partisans étaient autorisés à l’intérieur de l’amphithéâtre pour la première fois depuis le 10 mars 2020 en raison de la pandémie de la COVID-19.

Les Canadiens ont forcé la tenue d’un septième match après avoir tiré de l’arrière 3-1 dans la série pour la quatrième fois dans l’histoire de la franchise. Ils ont remporté les deux plus récentes confrontations en éliminant Boston (2004) et Washington (2010) au premier tour.

Il s’agira du deuxième match numéro 7 entre ces deux franchises historiques et du premier depuis les demi-finales de 1964, alors que Dave Keon, membre du Temple de la renommée, avait réalisé un tour du chapeau pour mener Toronto vers une victoire 3-1 au Forum de Montréal.

Le niveau d’intensité à son comble: Attendez-vous à ce que les Maple Leafs soient plus physiques, lundi soir, alors que la saison est en jeu. Montréal a distribué 92 mises en échec de plus que Toronto après six matchs, menant 264-172 à ce chapitre. Cette agressivité a porté ses fruits pour les Canadiens, et Keefe pourrait donc demander à ses joueurs de faire de même. Josh Anderson mène Montréal avec 24 mises en échec dans la série, tandis que Matthews est le meneur de Toronto avec 22. Les Canadiens ont ajouté de la robustesse durant la saison morte pour des moments comme celui-ci. Il ne fait aucun doute que les premières minutes de la rencontre seront très intenses, surtout si l’adrénaline monte d’un côté comme de l’autre.

Texte et source : https://www.nhl.com/fr

Total Page Visits: 73 - Today Page Visits: 1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *