Le 10 octobre 2021, Carine Barthélemy lançait le tome 2 de Main magique, sa toute première série de livres jeunesse.

Photo par JnB image


Partager des valeurs par la lecture 

Si l’écriture du premier tome de Main magique était semée de doute, aujourd’hui Carine a la piqure. Avec ce nouveau moyen d’expression, elle souhaite partager des valeurs qui lui sont chères. Comme les personnages sont inspirés par ses enfants, il était inévitable pour Carine qu’ils se devait d’être à leur image. « C’était une occasion idéale de mettre la diversité culturelle de l’avant auprès des enfants ».   

C’était non seulement un besoin pour sa famille, pour qui elle avait de la difficulté à trouver des récits mettant en vedette des personnages noirs ou d’origines diverses, mais aussi pour toutes les autres familles dans une situation similaire. « Lorsque je cherchais des livres, il n’y en avait pas beaucoup, des fois ils étaient en anglais et n’étaient pas nécessairement québécois. La variété est très limitée ».   

Pour l’autrice, il est aussi important pour les enfants issus de la diversité de se voir représentés dans les contenus auxquels ils sont exposés, que pour ceux d’origine caucasienne de prendre conscience de cette diversité.    

 « Même si je ne veux pas changer le monde, si je peux changer la perception d’un enfant ça va être ça ma contribution. » 

— Carine Barthélemy 

Une certaine attention a d’ailleurs été portée aux illustrations, réalisées par Émilie Côté, pour qu’elles représentent bien les caractéristiques des personnages. « On voulait vraiment que ça ressemble à des personnages noirs, avec des cheveux qui ont la bonne texture, donc on a fait beaucoup de recherche ensemble », souligne Carine.    

Une histoire qui dépasse sa famille

Dans ses histoires, elle parle aussi du quotidien de l’enfance : se laver les mains en rentrant de la garderie, jouer dehors avec ses parents, manger des légumes comme collation plutôt que des biscuits au chocolat. Même si Carine raconte les histoires de sa propre famille, son quotidien fait écho à celui d’autre famille avec de jeunes enfants.   

On pourrait s’attendre à un troisième livre, mais il faudra être patient : « Juste avant le lancement du 2e livre, mon fils m’a demandé “là est-ce que tu as presque fini le 3e livre ?”, laisse-moi une chance je viens à peine de terminer le 2e ! », conclut-elle en souriant.    


À Laval vous pouvez retrouver les livres de Main magique à la librairie Martin, à la boutique Veille sur toi et à la boutique Nap créations.    

Source : Texte et photo – https://signelaval.com/

Total Page Visits: 374 - Today Page Visits: 1