Montréal, le 8 avril 2022.  Le Festival international de cinéma Vues d’Afrique est consterné d’apprendre que le réalisateur du film L’Empire du silence présenté en première canadienne dans la sélection internationale du festival, est menacé d’emprisonnement au Congo face à des accusations portées contre lui par deux cinéastes congolais. Le film risque donc de ne jamais sortir au Congo. Le réalisateur belge a la ferme intention de se rendre à Kinshasa assurer sa défense. Par conséquent Thierry Michel et sa productrice ont lancé une pétition pour rassembler des soutiens internationaux. Seule une mobilisation internationale peut l’aider à défendre sa cause.

Thierry Michel et les Films de la passerelle, réalisateur et producteur de L’Empire du silence ont reçu une citation pénale à comparaitre le 10 mai devant le Tribunal de Kinshasa pour une soi-disant « contrefaçon », de la part de Gilbert Balufu Mbaye et Balufu Bakupa Kanyinda, réalisateur et producteur en 2015 du film Congo le silence des crimes oubliés.

Cette procédure de justice accuse Thierry Michel de « violer et voler l’imaginaire des cinéastes congolais ». (Extrait de la citation). Face à ces accusations mensongères des frères Balufu, plusieurs analyses détaillées ont été faites par des experts congolais et belges, ainsi que par la société internationale d’auteurs SACD/SCAM dont font partie Balufu Bakupa Kanyinda et Thierry Michel. Toutes ces analyses comparatives ont conclu à l’absence totale de plagiat ou contrefaçon. Au contraire, ce sont les frères Balufu qui ont utilisé sans la moindre autorisation de nombreuses images d’archives du film Mobutu, roi du Zaïre, de chaines de télévision et agences de presse et cela de manière totalement illégale.

L’objectif est de faire saisir et interdire les projections au Congo du film L’Empire du silence. 

Devant cette procédure judiciaire diffamatoire qui fait suite à une campagne calomnieuse orchestrée par les frères Balufu sur les réseaux sociaux, Thierry Michel et les Films de la passerelle ont déposé plainte pour diffamation, devant les tribunaux belges et congolais. D’autant que lors de ce procès à Kinshasa auquel Thierry Michel comparaitra, son arrestation et son emprisonnement peuvent être décidés sur le champ pour une période de 1 mois à 12 mois (article 97).

Ce n’est pas un hasard si cette accusation arrive alors que le plaidoyer du Docteur Mukwege (Prix Nobel de la Paix en 2018) et la campagne JUSTICE FOR CONGO, relayées par les grandes organisations internationales de défense des droits humains et par la société civile congolaise, interpelle la classe politique congolaise et la communauté internationale pour agir contre les auteurs des massacres perpétrés au Congo depuis plus de 25 ans.

Cela fait 30 ans que Thierry Michel dénonce les souffrances du peuple congolais et accompagne l’Histoire de ce pays malgré les censures, arrestations et expulsions dont il fait régulièrement l’objet.

Une pétition est lancée, dénonçant cette tentative de censure du film L’empire du silence de Thierry Michel et pour soutenir le réalisateur ainsi que sa productrice dans ce combat contre la censure et pour la liberté d’expression.

Voici le lien pour signer cette pétition :  https://chng.it/sDzV9VLq

Total Page Visits: 64 - Today Page Visits: 1