Marie Kettlyne Ruben nourrit un intérêt pour le droit criminel depuis sa plus tendre enfance. Aujourd’hui, sa passion l’amène encore plus loin : elle siège maintenant à la Cour du Québec.

Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, a confirmé l’information plus tôt aujourd’hui, précisant du même coup qu’elle œuvrera principalement à la Chambre criminelle et pénale de Montréal. La nomination de Mme Ruben survient deux mois après le départ à la retraite du juge Daniel Dortélus, qui avait saisi l’occasion pour dénoncer l’absence de diversité à la magistrature québécoise.

Marie Kettlyne Ruben dirigeait depuis 2018 le bureau d’aide juridique de Longueuil, division criminelle et section jeunesse. Admise au Barreau en 2008, elle y a commencé sa carrière la même année, portée par le cinéma hollywoodien.

Car à la base de son engagement en droit se cache bel et bien un film : The Client (Le Client), qui met en scène le dévouement d’une avocate fictive, Reggie Love, pour l’un de ses clients pourchassés par des criminels.

« C’était le droit criminel ou pas de droit : c’est le domaine qui m’a toujours intéressé. Je me suis décidée assez jeune, j’étais encore au primaire. Ça a commencé quand j’ai vu le film The Client, avec Susan Sarandon et Tommy Lee Jones ! » racontait-elle à Droit-Inc en 2019.

À la suite de sa promotion, en 2018, Mme Ruben a ajouté de nouvelles cordes à son arc. Elle a endossé un rôle de gestionnaire, coordonnant les bureaux de la Rive-Sud qui s’occupent de la protection de la jeunesse et du droit criminel pour les mineurs.

Au-delà du cinéma, la bachelière de l’Université de Montréal admet volontiers que sa réussite n’est pas seulement imputable aux grands noms du cinéma.

« Ce qui a permis mon cheminement, ce sont des parents haïtiens qui donnent beaucoup d’importance aux études, une mère qui a toujours eu à cœur le bien-être de ses enfants, un frère et des amis qui ont toujours vu l’avocate en moi, un amoureux qui m’encourage et qui ne voit pas de limites à mes compétences, et finalement l’appui de mes collègues et la confiance du centre communautaire juridique de la Rive Sud », soulignait-elle à Droit-Inc.

Contactée par Droit-Inc, Mme Ruben a décliné notre demande d’entretien.

Source et texte : https://www.droit-inc.com/

Total Page Visits: 204 - Today Page Visits: 1